A la rencontre des chrétiens du Vietnam

Sur la route mandarine

Viet Nam

Spiritualité&bien-être
Durée: 11 jours
Région(s): Ha Noi Ha Noi/Ninh Binh

Créez votre voyage sur mesure à partir de ce séjour

Demandez Votre Devis

L’origine de ce voyage s’appuie sur le christianisme au Vietnam qui représente 8% de la population. Ce circuit riche en rencontres et visites vous fera découvrir un pays magnifique, des habitants accueillants et attachants. Marqué par son dynamisme et sa jeunesse, c’est un pays en plein essor. Le Vietnam abrite les souvenirs de plusieurs civilisations raffinées. De Hanoï, la coloniale, à Ho Chi Minh-Ville, la cosmopolite, en passant par la vieille ville de Hoï An et la Cité impériale de Hué, sans oublier la mythique baie d’Halong, ce voyage-pèlerinage vous propose de découvrir les plus beaux sites historiques et naturels du pays. Vous visiterez également les principaux sanctuaires religieux aussi bien bouddhistes que catholiques, témoins d’une longue tradition chrétienne et participerez à des rencontres enrichissantes qui vous permettront de mieux comprendre l’Eglise du Viet Nam

 

JOUR 1 : HANOI

Rencontre avec l’archevêque d’Hanoi qui vous fera prendre conscience de la réalité de l’Église chrétienne sous un régime communiste. Messe à la cathédrale Saint Joseph avec la communauté locale. Dans l’après-midi, vous gagnez le lac de Hoan Kiem, également appelé lac de l’épée restituée. Au centre de ce plan d’eau, vous visitez le temple de Ngoc Son, auquel vous accédez en empruntant un élégant pont de bois de couleur rouge. Vous effectuerez une promenade en cyclo-pousse dans le centre ville, le vieil Hanoi et ses petites rues commerçantes : la rue de la soie, la rue du coton, aussi appelé le “Quartier des 36 corporations”… Cette balade vous permettra de découvrir les principaux centres d’intérêts de la capitale Vietnamienne, les quartiers des ambassades avec de nombreuses maisons coloniales, les environs du lac Hoan Kiem. C’est une expérience mémorable car certaines voies se rétrécissent en un labyrinthe de ruelles minuscules avec les célèbres « maisons tunnels ».

En soirée, vivez l’apéritif à la hanoïenne dans une Bia Hoi locale. Il s’agit d’une brasserie où les locaux vont traîner ensemble dans la tranche d’horaire entre 17h et 19h. C’est une occasion pour vous de vous immerger dans la masse, car ces endroits sont essentiellement fréquentés par les Hanoïens. Bia Hoi est un lieu de cohésion sociale par excellence, car toutes les couches sociales se mélangent : cadres, ouvriers, étudiants, banquiers, commerçants, etc. Dans une atmosphère décontractée, la culture de bia hoi vietnamienne reflète un mode de vie très orienté vers l’extérieur. La bière à pression coule à flots et les mets délicieux nous rappellent de la culture de tapas espagnole.

JOUR 2 : HANOI / NINH BINH

Visite de la première université du Vietnam, le Temple de la Littérature. Ce lieu de recueillement dédié à Confucius, constitué de plusieurs bâtiments, offre une véritable oasis de tranquillité. Le but de cette visite est pour vous faire comprendre l’administration du Vietnam au temps féodal : un système basé sur les concours mandarinaux. Une bonne partie de ses principes est encore ancrées dans la mentalité des Vietnamiens aujourd’hui. Ensuite, dans une échoppe essentiellement fréquentée par les locaux, vous découvrirez la tradition du thé vietnamien. Depuis toujours, le thé est considéré comme une boisson traditionnelle participant de l’identité culturelle vietnamienne. Au sein d’une pagode située en banlieue d’Hanoi, un échange avec une nonne supérieure  vous permettra de comprendre les bases du bouddhisme Mahayana du Vietnam. Elle sera ravie de vous faire découvrir les fonctions caritatives et éducatives de son établissement. Même si le Vietnam est un pays laïc, le bouddhisme est très ancré dans la mentalité des Vietnamiens car cette religion est implantée dans le pays depuis plus de 1000 ans. De nombreuses pagodes sont éparpillées partout, des zones urbaines à la campagne, dans le but d’enseigner la sagesse à la population majoritairement rurale. Repas végétarien au sein de la pagode.

Départ pour la province de Ninh Binh à travers des paysages de pics karstiques qui ont donné à la région le surnom de Baie d’Halong terrestre. Vous embarquez sur un sampan traditionnel pour profiter des paysages surprenants de la région en naviguant le long de la rivière Ngo Dong. Autour de vous d’impressionnantes roches calcaires s’élèvent au-dessus des paysages de rizières qui bordent le cours d’eau.

JOUR 3 : NINH BINH

Visite de la grotte de Jade où s’élèvent trois pagodes et un monastère construits au XVIIe siècle. Ceux qui ont vu le film “Indochine” se souviendront de ce lieu magique et irréel où les deux fugitifs viennent s’abriter. La première pagode est adossée à la montagne au milieu d’un jardin luxuriant ; on accède à la seconde par un petit escalier puis, encore plus haut, on visite la troisième qui contient trois Bouddhas. Très joli point de vue sur les champs et la campagne, comme un tableau géant. Route en direction de Hoa Lu, elle fut l’ancienne capitale du Vietnam à la fin du Xe siècle et présente de nombreux temples et pagodes. Vous y visiterez notamment le temple Dinh, un ouvrage original et le plus beau vestige de la ville. Dans ce lieu, la population affiche sa reconnaissance aux anciens rois de la nation. De là, en fonction du temps, vous partirez en balade à vélo (5km) en traversant une jolie vallée.

Après-midi, visite de la cathédrale Phat Diem, bastion du catholicisme vietnamien. Cette région est particulièrement marquée par la foi chrétienne. L’origine de ce dynamisme provient des 117 martyrs du XIXe siècle qui ont versé leur sang sans renier leur foi. Tous ont été canonisés par le pape Jean Paul II. Parmi eux, on compte 6 Français. Aujourd’hui, La paroisse est composée de 5000 fidèles. Phat Diem une cathédrale unique de style vietnamien, dont l’ensemble des bâtiments en pierre est construit sur une région marécageuse. Le sanctuaire principal apparaît comme une pagode du bouddhisme due à son style architectural asiatique. Rencontre avec le prêtre de la paroisse et messe au sein de la cathédrale

JOUR 4 : NINH BINH / HALONG

A ne pas rater lors de votre voyage au Vietnam, découvrez la merveilleuse Baie d’Halong dans les meilleures conditions. Départ tôt le matin en direction de la Baie d’Halong.La route sillonne à travers des paysages de rizières à perte de vue où les travaux agricoles sont toujours effectués à la main ou à l’aide de buffles d’eau.

Arrivée en fin de matinée. Embarquement à bord d’un bateau jonque traditionnel  pour une croisière sur la baie d’Halong jusqu’au lendemain midi.Les paysages grandioses de la baie d’Halong et sa richesse biologique en font l’un des plus beaux sites naturels du monde, comme en témoigne son inscription au Patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO en 1994. La baie d’Halong, ou « descente du Dragon », serait née, dit-on, des coups de queue d’un dragon marin. Quelle féérie, en effet, dans ces paysages magnifiques, où émergent des eaux bleu-émeraude plus de 3 000 îles et îlots truffés de cavernes et peuplés d’innombrables oiseaux ! Cette formation rocheuse unique constitue le plus grand site karstique marin au monde.

Cocktail de bienvenue, puis installation dans les cabines. Déjeuner et discours de bienvenue du commandant de bord. Puis, départ pour une croisière dans la baie en passant par le Cirque des Merveilles, les îles Con Cho et Dinh Huong.Notre croisière dans la baie nous fera découvrir l’une des plus belles baies du monde. Rêve de peintre ou de poète, la mer y est parsemée de plus de 3000 îlots entre lequels circulent jonques et sampans.

Visite de la grotte des Surprises qui présente des formations calcaires en forme de choux-fleurs, ainsi que des stalactites et des stalagmites. Pour accéder aux trois salles il vous faudra monter plus de cent marches. Mouillage auprès d’une plage pour la baignade ou ascension au sommet d’une île pour profiter d’une vue panoramique de la baie. En fin d’après-midi, nous aurons la possibilité d’assister à un cours de cuisine.n Repas à bord du bateau avec dégustation de fruits de mer. Nuit à bord de la jonque dans une cabine privée (avec climatisation et douche),

JOUR 5 : HALONG / HUE

Au lever du jour, dont nous ne manquerons pas d’admirer les couleurs laiteuses bien emblématiques de cet endroit d’exception, nous aurons la possibilité d’assister à une initiation au Tai Chi. Puis débarquement en matinée. Retour vers Hanoi. En cours de route, nous ferons un arrêt pour visiter la pagode But Thap ou « la pagode de la tour du pinceau », l’un des ensembles monastiques les plus célèbres du Vietnam. Entouré d’une dizaine de bâtiments datant des XVII – XVIIIe siècles, le temple abrite un sanctuaire entouré d’une galerie de statues de bois laqué. Transfert à l’aéroport. Envol vers Hué. Ancienne capitale impériale où la dynastie Nguyên régna de 1802 à 1945, Hué est une cité chère au cœur des lettrés vietnamiens. Déclaré patrimoine historique par l’UNESCO depuis 1993, Hué offre aux visiteurs de nombreux sites historiques et culturels encore bien conservés.

JOUR 6 : HUE / LA VANG / HUE

Vous partez à la découverte de la Citadelle Impériale de Hue. La ville rassemble la plupart des sites historiques du Vietnam, ils sont les témoignages de la puissance et du rayonnement des seigneurs Nguyen. Bâtie sous le premier empereur Gia Long au XIXe siècle, elle est entourée de murailles « à la Vauban », de fossés, de canaux, de bastions où on retrouve une inspiration française. C’est à l’intérieur de ce complexe que vous assisterez au spectacle Nha Nhac, dans un décor somptueux du théâtre impérial Duyet Thi Duong. Duyêt Thi Duong fut construit en 1826 sous le règne du roi Minh Mang. Il s’agit du théâtre le plus ancien du pays qui existe jusqu’à ce jour, où le roi et les membres de la famille royale assistaient à des spectacles traditionnels, notamment de musique de cour et de théâtre classique. Il servait aussi de lieu de réception en l’honneur des ambassadeurs étrangers afin de leur faire découvrir ces patrimoines immatériels nationaux.

L’après-midi, départ pour la province Quang Tri (60km) et visite du sanctuaire marial La Vang,  «Lourdes» pour les Vietnamiens. Les catholiques du Vietnam le savent bien, eux qui représentent la communauté catholique la plus nombreuse en Asie du Sud-Est après celle des Philippines : la Vierge Marie est leur patronne. Coeur de la foi mariale au Vietnam, le Sanctuaire de La Vang est lié à l’apparition de la Vierge Marie à un groupe de catholiques vietnamiens fuyant les persécutions à la fin du XVIIIe siècle. Aujourd’hui le Sanctuaire de Notre-Dame de La Vang, relevant de l’Archidiocèse de Huê, est l’un des plus connus et fréquentés de tout le continent asiatique, à l’endroit où la Vierge apparut pour la première fois en 1798, pour réconforter les chrétiens vietnamiens. Ce nom de « La-Vang » vient de celui d’une forêt où les petites communautés de chrétiens de la région allaient autrefois ramasser du bois. Rencontre avec le recteur et la communauté des soeurs Aimantes de la Croix. Messe au sanctuaire. Retour à Hué en fin d’après-midi.

JOUR 7 : HUE / DANANG / HOI AN

Matin, visite du tombeau Khai Dinh, l’un des 13 empereurs Nguyen. Ressemblant de loin à un château européen, le site réunit des caractéristiques des beaux-arts anciens et contemporains, orientaux et occidentaux. Au niveau des matériaux de construction, cette œuvre se compose principalement de fer, d’acier, de béton, des tuiles en ardoise importées de France, et notamment de céramique, de faïence et de verre importés de Chine et du Japon. Selon des experts, le tombeau est un monument de premier plan au niveau artistique en ce qui concerne la faïence, la céramique et le verre. Rencontre avec les béné­dictins du monastère de Thiên An. Créée en 1940 par les moines français, cette communauté est un témoin vivant qui met en lumière le conflit foncier très répandu contre les autorités locales. Depuis des années 1990, le monastère fait l’objet de plusieurs attaques qui visent à confisquer le terrain.

Après-midi, vous prenez la route en direction du sud en empruntant la fameuse route du col des nuages (Hai Van). Cette partie est la plus pittoresque de toute la route mandarine. Elle longe alors la cordillère Truong Son qui marque la frontière avec le Laos. En son sommet, elle offre un panorama unique sur la baie de Danang au sud et sur le littoral de Hué au nord. A ce titre, le col des nuages est une véritable barrière climatique entre le nord et le sud du pays.

Plusieurs arrêts sont prévus en route dont un à la plage de Lang Cô dont le village occupe une étroite péninsule coincée entre la mer et le lagon. Danang, l’ancienne Tourane devint une concession française en 1888. Aujourd’hui c’est une ville portuaire de plus d’un million d’habitants. A Da Nang, vous visitez le Musée Cham. Ce musée fut fondé en 1916 par Henri Parmentier de l’Ecole Française d’Extrême Orient. Il regroupe la plus belle collection d’art du Champa visible en Asie, avec plus de 300 pièces originales qui datent du VIIe au XVe siècle.

JOUR 8 : HOI AN

Matin, nous prendrons le temps de flâner dans les rues pour admirer l’architecture et plonger dans l’atmosphère de cette vieille cité de Faifo qui est aujourd’hui un véritable musée vivant où ont été recensés 844 sites d’intérêt historique, tels que ponts, puits, pagodes et maisons particulières. On notera, lors de la visite de Hoi An, le parfait état de conservation d’un bon nombre de maisons dont la plus célèbre dans la rue Nguyen est la Maison Tan Ky au n° 101. Nous aurons l’occasion de découvrir la maison communale de la congrégation de Phuc Kien, fondée en 1786 dont une partie du temple est dédié à Thien Hau, déesse des pêcheurs. Puis, visite de la pagode Chuc Thanh, la plus ancienne de Hoi An, fondée par un bonze chinois en 1454. Restaurée au XVIIe siècle, elle renferme une statue du Bouddha et de très beaux objets rituels. Visite de la pagode Phuoc Lam datant du milieu du XIIe siècle. Pour finir, nous verrons le pont japonais : situé au Sud de la ville, ce pont couvert construit en 1593 relie deux quartiers de la ville. Nous proposons de faire une halte à Reaching Out. Ouvert en 2012, le salon de thé Reaching Out se démarque par un concept très original. La particularité de l’établissement se trouve autour du personnel. Tous les employés sont des sourds et muets et les voyageurs vivront une expérience insolite basée sur l’absence du son.

JOUR 9 : HOI AN / Saigon

Envol pour Saigon dans la matinée. Rebaptisée Ho Chi Minh Ville, en 1976, Saigon est la plus grande ville du pays et s’est affirmée très tôt comme la capitale économique. Il ne s’écoule pas une heure du jour sans que résonnent les incessants coups de klaxon et le vrombissement de milliers  de cyclomoteurs.  La présence  française  est encore très marquée par de longues avenues ombragées, jalonnées de maisons coloniales, de jardins et de monuments. Une promenade nous mènera à la cathédrale Notre-Dame (1877) de style néo-roman avec deux flèches de 40 mètres de haut et la poste centrale (1886) construite dans le style de la Gare d’Orsay et dont la verrière charpentée en fonte a été fabriquée par les ateliers de Gustave Eiffel. Dans l’après-midi, visite du Palais de la réunification, également connu sous le nom de Palais de l’Indépendance. C’est une excellente façon de discerner la façon dont les choses se sont présentées au cours de la guerre. On peut voir des salles de réception, le bureau de l’ancien président ainsi que le centre de commandement fortifié au sous sol. Au musée du Centre diocésain de Saïgon, un tableau montre Mgr J.-Claude Miche, originaire de Bruyères (+ 1873), administrateur apostolique de cette contrée, qui encouragea l’appel des sœurs de Portieux (et d’autres congrégations) pour le Vietnam et le Cambodge. Non loin de la première fondation des sœurs, se trouve la tombe de Mgr J.-Baptiste Grosgeorges, de La Voivre, administrateur apostolique lui aussi (+ 1902) : il a soutenu les premières missionnaires dès le début. Rencontre au Carmel de Saigon avec la Mère Prieur.

JOUR 10 : SAIGON / BEN TRE

Petit déjeuner à l’hôtel. À 8h00, départ avec le guide en direction de Ben Tre (60 kms – 1,5 heures de route) pour commencer votre découverte du Delta du Mékong, formé par les neuf bras du fleuve nourricier. À votre arrivée à Ben Tre, vous embarquez à bord d’un bateau local. Celui-ci vous emmène sur la rivière, à la découverte des activités quotidiennes de ses habitants. Vous pouvez assister entre autres à la fabrication de briques et de fibres de coco. Dégustation de fruits de saison.  Continuation vers les cirques de Cai Son et Nhon Thanh où les familles locales se sont spécialisées dans la fabrication de nattes. Balade à vélo à travers rizières et cultures potagères. Vous poursuivez votre découverte des environs à vélo. Votre périple continue à travers rizières et cultures potagères. Déjeuner chez l’habitant avant d’embarquer à nouveau à bord d’un bateau pour partir à la découverte de la crique de Cai Coi.

Ensuite, continuation de la route pour Vung Liem (35km – 1h). Après le passage du bac de Quoi Thien, promenade à vélo ou à pied pour venir au lodge. Temps libre puis préparation de la cuisine avec la famille d’accueil.

JOUR 11 : BEN TRE / SAIGON

Le matin, départ pour découvrir la vie authentique à l’île de Quoi Thien. Le vélo est le seul moyen de transport de cette île, à part la mototaxi. Elle est située au point de rencontre des provinces de Ben Tre, Vinh Long et Tra Vinh; c’est un endroit caché, vierge de tous touristes couverts d’immenses vergers et de petits canaux au bord de la mangrove. Vous partirez à pied ou à vélo avec le propriétaire saluer ses voisins, cousins, famille…Vous découvrirez ainsi les habitations et les us et coutumes d’une île où le temps semble s’être arrêté. Retour à la maison et déjeuner chez l’habitant. Retour à Saigon dans l’après-midi. Visite du quartier chinois de Cho Lon. Fondé au XVIIIe siècle, ce faubourg est l’un des quartiers commerçants les plus animés de Saigon. Ses boutiques regorgent de soieries, d’épices, d’herbes médicinales et autres bibelots en jade. C’est aussi un carrefour religieux. Accueillant la majeure partie de la communauté des Vietnamiens d’origine chinoise, il abrite de remarquables temples et pagodes situés pour la plupart près de l’artère principale. En soirée, transfert à l’aéroport pour votre vol de retour.

Info Pratique

Il nous faut beaucoup une bonne dose de logistique pour s’assurer que le voyage se déroule dans les bonnes conditions. L’organisation des rencontres avec les communautés chrétiennes du Vietnam demande la souplesse et discrétion. Pour ce qui est de la vie chrétienne au Vietnam, nous sommes dans un autre monde. Minoritaires dans le pays (environ 8% de la population), les catholiques sont très attachés à leur foi et à leur pratique. Les relations entre les autorités et l’Église se sont beaucoup améliorées depuis les années noires. On reconnaît le rôle des catholiques dans la nation. L’État reconnaît par exemple le travail des sœurs et les invite à des fêtes officielles où quelques-unes se voient décerner des diplômes. Mais les catholiques restent sous surveillance et font souvent de la résistance contre le Parti communiste. Dans certains endroits, les autorités ont décidé qu’il n’y aurait pas plus d’une messe par mois. Ailleurs, les expropriations se poursuivent. Certaines expropriations ne semblent guère utiles quand les bâtiments confisqués sont murés ou tombent en ruines. Ces tracasseries administratives usent un peu les nerfs des responsables. Même assouplies, les normes d’entrées dans les séminaires et noviciats restent limitées par l’administration : certains jeunes doivent attendre plusieurs années avant d’y être admis.

Bibliographie

Vietnam des martyrs et des saints – Marie Oury-Guy (1998)

Dans l’enfer du Vietnam : persécution des chrétiens par le régime révolutionnaire  – Paul Carat (2012)

Qui sème dans la joie : missionnaire dans l’enfer du Vietnam – Paul Carat (1976)

Le premier martyr français du Tonkin  – Jean-Charles Cornay (1989)

vous aimerez aussi

bor

Prenons contact




Souhaitez-vous être rappelé ?

Besoin d'aide ?