Les minorités du Haut Tonkin

Sur la route mandarine

Viet Nam

Découverte&Culture
Durée: 10 jours
Région(s): Ha Noi

Créez votre voyage sur mesure à partir de ce séjour

Demandez Votre Devis

Le mot “Tonkin” ne se rencontre guère plus que dans les livres d’histoire, sur les vieilles cartes postales ou les timbes de collection, mais cette région du Nord Vietnam a gardé un puissant effet magique. Voyage exceptionnel pour ceux qui recherchent l’authenticité en sacrifiant quelque peu le confort occidental. Ce voyage vous mène au cœur d’un Vietnam secret et authentique, où des dizaines d’ethnies ont trouvé refuge dans les montagnes escarpées du Tonkin. Dans le dédale de ses vallées et jusque sur ses cimes se sont accumulées des ethnies aux origines aussi diverses que mystérieuses, fuyant les famines et les persécutions de la Chine impériale jusqu’au début du XXe siècle. Ici la la riziculture en terrasse remplance celle inondée, les montagnes ont été sculptées par des générations de paysans membres d’une multitude d’ethnies. C’est ce patchwork humain que nous allons rencontrer lors de notre randonnée, en passant les nuits chez l’habitant et sur les marchés bigarrés de la haute région. L’habitat simple et rustique varie pour chaque ethnie et en est une caractéristique

JOUR 1 HANOI / DUONG LAM / THAC BA

Votre journée de découverte vous mène en direction du Vietnam rural en rejoignant le village préservé de Duong Lam. Vous partez par la route à destination de ce lieu qui possède une histoire riche et ancienne. La plus vieille maison de cette localité date de plus de 400 ans et le village abrite également un banian étonnant d’environ 300 ans. Vous enfourchez un vélo pour parcourir le village et vous immerger d’avantage dans l’atmosphère tranquille de ses rues et ruelles. Vous serpentez entre des habitations traditionnelles construites de briques rouges et de pierres de couleur orange. Vous prenez le chemin du hameau de Mong Phu et visitez son temple principal. Déjeuner dans une maison locale. Après-midi, route en direction des montagnes du Nord-Ouest. Dès que nous quittons la plaine, la beauté des montagnes du Nord Vietnam commence à se dévoiler avec des forêts de latanier à perte de vue. Arrivée au lac Thac Ba en fin d’après-midi. Thac Ba, un réservoir, presque inconnu, est un coin de rêve pour les amateurs de nature. A l’écart des bruits, nous y sommes accueillis par les Dzaos au pantalon blanc qui habitent au bord du lac et vivent de la culture du riz, du manioc et du maïs. Dans ce cadre, le village Ngoi Tu est un point de départ pour explorer les paysages des montagnes du Nord. C’est ici que vous aurez les premiers contacts avec des ethnies locales dont les Dzaos au pantalon blanc.

JOUR 2 THAC BA
Le deuxième jour est une véritable immersion dans la culture des Dzao avec une balade à pied dans les villages environnants. Randonnée de bon niveau (5h environ), pique-nique en jungle et cueillette de plantes ethniques à utiliser dans le bain et de fleurs de bananiers sauvages pour préparer la salade du soir. Vous terminerez l’après-midi par un cours de cuisine, si vous le souhaitez. Après-midi, embarquement à bord d’une barque traditionnelle pour une croisière panoramique autour du lac Thac Ba. Notre guide sur place vous expliquera la façon dont les locaux pedalent leur barque pour conduire! Retour au village en fin d’après-midi pour un dîner selon le mode Dzao.

JOUR 3 THAC BA / LUC YEN / XUAN GIANG

Réveil matinal pour vous permettre de contempler le lever du soleil sur le lac. Après le petit-déjeuner sur la terrasse avec vue sur le lac, vous retournerez à pied vers le village de Vu Linh pour retrouver le véhicule. Puis, vous prendrez la route en direction de Luc Yen, bourg spécialisé dans la taille de pierre semi-précieuse. Vous contournerez entièrement le lac de Thac Ba avec son paysage superbe. En chemin, vous pourrez voir les fabriques installées en bord de route pour exploiter les arbres à papier. Arrêt déjeuner à Luc Yen, pays connu pour ses pierres semi précieuses. L’après-midi, vous poursuivez votre montée dans le Nord en passant par de petites routes qui vous mèneront au village Thai de Xuan Giang. Le reste de l’après-midi sera consacré à la découverte de la campagne des villages environnants, à vélo ou à pied. Dîner et nuit chez l’habitant dans une maison Thaï sur pilotis avec couchage simple : matelas, couvertures, oreillers et moustiquaires. Espace nuit séparés par des rideaux.

JOUR 4 XUAN GIANG / HOANG SU PHI

Petite étape aujourd’hui entre Xuan Giang et l’écoresort de Pan Hou, mais il faudra tout de même compter 3h30 de voiture. Vous vous arrêterez en cours de route pour aller à la rencontre des Pa Then dans le village My Bac. C’est une ethnie comptant 4000 personnes environ. De là, la route jusqu’à Thong Nguyen offre des paysages spectaculaires avec une nature sauvage parsemée de culture en terrasses. Vous arriverez à l’heure du déjeuner ou en début d’après-midi et profiterez du cadre magique de l’éco-resort de Pan Hou, idéalement situé dans un cadre magnifique entre rizière, forêt et rivière. Le reste de l’après-midi sera consacré à une balade à pied dans la campagne environnante. Vous pourrez également vous relaxer si vous le souhaitez dans un bain d’herbe traditionnel façon Tay suivi d’un massage (service non compris dans le prix).

JOUR 5 HOANG SU PHI

Départ de l’écolodge le matin pour une journée de marche dans les décors montagnards féériques d’Ha Giang Ouest. Terrasses de rizières, forêts de bambou, plantations d’herbes médicinales et de thé… le programme exact dépendra de votre forme et envie du moment. Comptez environ 5 heures de marche, un dénivelé de 300 à 400 mètres et un déjeuner à la bonne franquette chez une famille Dzao rouge du coin. Retour à l’écolodge dans l’après-midi, repos, baignade à la rivière ou apéritif en terrasse.

JOUR 6 HOANG SU PHI / NAM DAM

Réveil tranquille, nous partons dans la matinée quand vous en avez envie. Assez peu de kilomètres aujourd’hui, nous entrons dans la partie plus orientale de la province du Ha Giang. En vietnamien, de nombreux cols portent le nom de « cong troi » ou « porte du ciel » ; celui situé au-dessus de Pan Hou en est un bon exemple, souvent dans la brume, on a l’impression de monter au ciel ! Une descente vertigineuse, sur les pentes du massif du Song Chay, nous conduit dans la vallée d’Ha Giang, capitale administrative de la région. Nous devons aller nous enregistrer auprès des autorités et obtenir un permis pour le séjour qui va suivre car il se déroule tout près de la Chine. La proximité des frontières, surtout celle partagée avec le « frère ennemi chinois » représente pour les Viet une zone sensible. Nous reprenons la route et gravissons les pentes du plateau de Quan Ba, peuplé de Bo Y, une ethnie de langue Tay. A son extrêmité se trouve le hameau de Nam Dam, notre halte du soir. Possibilité d’atteindre le petit village où nous passerons la nuit à pied (environ 4h de marche) ou directement en voiture. Accueil très chaleureux chez une famille Dzao à tunique longue. Les Dzao sont reconnus dans le pays pour leur expertise en plantes médicinales

JOUR 7 NAM DAM / DONG VAN / MEO VAC / BAO LAC

Départ en direction du haut plateau karstique de Dong Van. Aux confins de la Chine, la route s’élance à la conquête d’une succession de cols et de vallées. Plusieurs arrêts sont prévus en cours de route, sur demande des voyageurs et sur suggestion du guide, pour arpenter un marché, visiter un hameau ou simplement profiter d’un panorama, notamment dans la vallée de Can Ty où il est possible de découvrir une coopérative de chanvre tenue par les femmes de l’ethnie Hmong.

Nous continuons ensuite vers la pointe Nord du pays, et entrons le Géopark de Dong Van. Les paysages sont certainement les plus beaux paysages de montagne de tout le pays. La route n’est faite que de virolés, de points de vue superbes et de paysages parfois lunaires. Avec bien sûr les montagnards et leurs tenues colorées qui s’activent sur les bords de route. En chemin, visite de l’ancien palais fortifié de la famille Vuong, dit Palais du roi Hmong.

Sortie de la vallée de Dong Van par une courte montée vers le col du Ma Pi Leng et longue descente sur la vertigineuse et bien nommée « route du bonheur ». À partir d’un col, descente sur une piste empierrée vers le haut de la vallée de la rivière Nho Que.
Après avoir surplombé un premier village Hmông, la piste chemine sur le haut de la vallée parallèlement aux crêtes de la frontière chinoise qui pointent à l’horizon, à deux vallées de distance.

Direction du faubourg de Bao Lac. En descendant vers la rivière Nhiêm, les villages Hmông laissent place aux riziculteurs des terres de pente (rizières en terrasses) : d’abord les Dao-rouge, puis les Giay dont les femmes sont reconnaissables à leur culotte courte et leur chemisier bleu ciel, et les Xuong (nom local des Nung). Nuit à Bao Lac

JOUR 8 BAO LAC / KHUOI KHON / BA BE

Matin, direction du village de Khuoi Khon, chez les Lo Lo Noirs. Cette piste de cinq kilomètres se fait normalement en véhicule, et occasionnellement en mototaxi et/ou à pied lorsque la route est impraticable pour cause de pluie. Les maisons sur pilotis sur les hauteurs du hameau offrent une vue plongeante jusqu’au fond de la vallée et ses rizières en terrasse. Rencontre avec les villageois et visite accompagnée des foyers. Les Lo Lo (groupe tibéto-birman des Yi) sont originaires de Chine du Sud. Brimés au 18e siècle, quelques clans migrèrent vers le Nord du Vietnam. Une des plus petites minorités ethniques du pays, ils sont divisés en deux sous-groupes, les Lo Lo-blanc, et les Lo Lo-noir. Ces derniers, au nombre d’environ 1860, sont établis dans les massifs dominant le district de Bao Lac, dans le Nord-ouest de la province de Cao Bang. Le village choisit est établi dans un fond de vallée, sous un petit massif et se compose de 70 familles, soit environ 300 personnes.

Après-midi, nous quittons les régions de haute montagne pour la moyenne montagne jungleuse du parc national de Ba Be. Le site est caractérisé par un lac naturel alimenté par trois cours d’eau et enchâssé dans de hautes formations calcaires encore largement recouvertes de forêt primaire subtropicale. Notre voiture nous récupère et nous emmène sur une petite route de corniche qui surplombe le lac Ba Be jusqu’à un petit village de culture ethnique Tay où nous passons la nuit chez l’habitant.

JOUR 9 BA BE

A votre rythme, le matin, nous prenons le petit-déjeuner puis rejoignons à pied l’embarcadère du village. Nous prenons un petit bateau à moteur pour nous aventurer sur le lac, le plus grand lac naturel du Nord Vietnam. Les eaux sont surplombées de très hautes falaises abruptes et couvertes de jungle, sensations garanties. Nous remontons une petite rivière à l’autre extrêmité du lac et arrivons chez Monsieur Hien, aussi connu sous le nom de Pirate, le cuisinier de la jungle. Déjeuner, certainement accompagné de quelques petits verres d’alcool de Maïs, et nous reprenons le bateau cette fois jusqu’à la grotte Puong. Retour au village dans l’après-midi et fin de journée pour se reposer chez nos hôtes ou aller nous balader dans le village.

JOUR 10 BA BE / HANOI

Petit-déjeuner. Départ pour Hanoi via Bac Kan. Les paysages de montagne cèdent leur place au fur et à mesure à ceux des rizières inondées du bas delta. A partir de Thai Nguyen où la route devient plus large et mieux entretenue, de nouveaux parcs industriels apparaissent des deux côtés de la route. Sur la route, possibilité de visiter sur les hauteurs de Cho Chu, l’ancien centre administratif de l’ATK Dinh Hoa, un ancien bagne colonial où furent détenus de célèbres révolutionnaires vietnamiens. Déjeuner inclus. En milieu d’après-midi, arrivée à Hanoi, installation à l’hôtel et temps libre pour découvrir la ville.

Vu le caractère exceptionnel de ce voyage réalisé dans des régions reculées, l’itinéraire pourra être modifié, certains sentiers devenant impraticables, mais notre expérience du terrain nous conduira à choisir la meilleure solution. Dans la grande majorité des cas, le voyage se déroule comme prévu. Dans les montagnes du Nord Vietnam, compte tenu des routes difficiles, les aléas sont assez courants mais c’est justement dans l’improvisation que l’on a des rencontres au hasard qui  seront gravées dans nos mémoires. Partir à la rencontre des ethnies minoritaires, c’est d’accepter ce hasard.

BIBLIOGRAPHIE

Vietnam. Au pays des Routes Contraires – Gérard Rovillé

vous aimerez aussi

bor

Prenons contact




Souhaitez-vous être rappelé ?

Besoin d'aide ?