Splendeur du Cambodge

Sur la route mandarine

Cambodge

Découverte&Culture
Durée: 13 jours
Région(s): BATTAMBANG KAMPONG THOM KRATIE PHNOM PENH SIEM REAP

Créez votre voyage sur mesure à partir de ce séjour

Demandez Votre Devis

Décrire le Cambodge en quelques mots est difficile… Il faut le vivre ! Phnom Penh, la capitale, frémit, s’agite, dans un chaos presque organisé. Ses marchés, ses couleurs, ses maisons coloniales ne sont que les prémisses d’un voyage qui ne finit pas de vous étonner ! Siem Reap et ses temples majestueux s’érigent devant nos yeux ébahis. La beauté et la finesse de l’art khmer séduisent et on frissonne de plaisir devant le grand, le fameux Angkor Wat ! Le Cambodge, c’est aussi l’immense Tonle Sap, à la fois lac et rivière, et les villages flottants. On navigue jusqu’à Battambang, en longeant écoles, marchés et villages de pêcheurs. Et puis on se perd à vélo dans la paisible campagne de Battambang, entre rizières, palmiers à sucre et chars à buffles. On se pose dans une petite gargote tenue par une souriante grand-mère ; sa soupe de légumes et de fruits de mer est un vrai régal ! Le Cambodge c’est tout ça …mais bien plus encore !

JOUR 1 PHNOM PENH

Nous commençons la découverte de la capitale khmère. Sur les rives des deux fleuves qui se rencontrent à Phnom Penh, le Mékong et le Tonlé Sap, nous visiterons le palais royal dont la construction remonte au début du protectorat français. Accolée au palais, se trouve la chapelle la plus vénérée de la capitale, le Vat Preah Keo Morokot, le Temple du Saint Précieux, que les français surnommèrent la Pagode d’argent, car plus de 5000 dalles d’argent en recouvrent le sol. Autour de la pagode, les « stupa » ou tumuli contiennent les restes des derniers rois de la dynastie régnante. Le site est d’autant plus attrayant qu’il offre un angle de vue exceptionnel sur la confluence des rivières Tonle Sap et Mékong. Visite du musée du Génocide, plus communément appelé Toul Sleng : école devenue prison sous l’emprise des Khmers rouges, les salles de classe muées en geôles infâmes, Toul Sleng incarne toute l’horreur du régime de Pol Pot en tant que centre de torture destinée à recueillir toutes sortes de “confessions”. Ce musée peut heurter la sensibilité de certaines personnes. Puis, visite du marché russe (Phsar Toul Tom Pong), abondante source d’objets d’art; entre sculptures sur bois et pierre, images religieuses et parchemins, pièces anciennes et antiquités venant de toute l’Indochine, cette véritable caverne de trésors, très appreciée par la communauté internationale de Phnom Penh, regorge également de bijoux, de soieries et de vêtements. Enfin, nous terminerons notre après-midi avec les habitants de Phnom Penh, en les suivant vers un de leurs buts favoris de promenade, le Vat Phnom qui a donné son nom à la ville.

JOUR 2 PHNOM PENH / KOH DACH / PHNOM PENH

Depuis Phnom Penh, vous partez pour une excursion sur l’île de Koh Dach. Cette terre de 20.000 âmes au milieu du Mékong, très proche de Phnom Penh est réputée au-delà des frontières cambodgiennes pour le tissage de la soie. Le fait de pouvoir découvrir de l’île à vélo vous permet de prendre le temps d’observer, d’apprécier la qualité de vie, les coutumes hors du temps des habitants et surtout leur bonne humeur. La balade s’effectue en pleine nature, entre vergers fruitiers, champs et rives du Mékong, bercée par la douce musique produite par les métiers à tisser, présents sous toutes les maisons traditionnelles sur pilotis. Votre retour à Phnom Penh est prévu par le bac… Retour à Phnom Penh au début d’après-midi.

JOUR 3 PHNOM PENH / KAMPONG CHAM / KRATIE

Départ en voiture privée avec guide francophone pour Kampong Cham, et balade dans cette bourgade provinciale. A Kampong Cham, visite du Wat Nokor, temple datant du XIIème siècle, qui expose de nombreuses sculptures, des linteaux somptueusement recouverts de bas-reliefs. La particularité du Wat Nokor vient du fait qu’un temple récent a été construit sur ses ruines. Non loin se dressent deux collines, Phnom Pros, la colline des hommes, et Phnom Srey, la colline des femmes, en haut desquelles sont bâtis deux temples aux décors colorés. Continuation de la route vers Kratie et arrivée vers midi. Déjeuner dans un restaurant local. Dans l’après-midi, visite du village Thma Krae, spécialisé dans la fabrication du riz en natte de bamboo. Balade en pirogue sur le Mékong avec une halte aux chutes de Kampi pour observer les dauphins d’eau douce d’Irrawaddy et visite de la pagode de Sambor perchée sur une colline d’où s’offre une vue panoramique sur les zones inondées du Mekong. En fin de journée, traversée en bac pour rejoindre Koh Trong, petite île sur le Mékong. Dîner et nuit chez l’habitant sur l’île de Koh Trong.

JOUR 4 KRATIE / KAMPONG THOM

Visite de cette île avec sa population d’origine Cham. Héritiers d’une culture très ancienne, probablement originaires d’Indonésie et hindouisés au troisième siècle de notre ère,les Chams se sont progressivement convertis à l’Islam dès le XIIIème siècle grâce aux trafics commerciaux; leur pratique de l’Islam est parfois singulière, peu “orthodoxe”, marquée par un fort penchant hindouiste et bouddhiste. Ici, pas de route goudronnée, pas de voiture. La nature est luxuriante, des rizières et autres cultures s’étendent à perte de vue. Découvrez à vélo les sentiers de l’île : rencontre avec des familles de la communauté cham, visite d’un village flottant de pêcheurs, observation de la vie locale, traversée des plantations agricoles…NOTE : Cette visite fait partie du projet de tourisme communautaire mené par le groupe CRDT (Cambodian Rural Development Team)

Dans l’après-midi, départ pour Kampong Thom. En route, une halte est prévue pour visiter une plantation d’hévéas et l’usine de fabrication de caoutchouc de Chup, fondée par Michelin dans les années 20. Arrêt au marché de Skoun, très réputé dans tout le pays pour sa spécialité culinaire : les araignées géantes de terre, que l’on ne trouve qu’ici et qui sont dégustées rôties ou frites. Dans ces terres fertiles, régulièrement inondées par le lac Tonlé Sap, dans ces immenses rizières piquées de palmiers à sucre, le temps semble s’être arrêté. On s’attarde volontiers dans les petits villages pour appréhender le mode de vie traditionnel du paysan ou de l’artisan qui taille la pierre blanche du mont Santok en de grandes statues du Bouddha, avant de gagner la capitale provinciale, Kampong Thom. Arrivée à Kampong Thom en fin d’après-midi. Dîner libre et nuit à Kampong Thom

JOUR 5 KAMPONG THOM / KAMPONG PHLUK / SIEM REAP

Départ matinal à une trentaine de kilomètres de Kampong Thom pour visiter Sambor Prei Kuk, ancienne capitale préangkorienne (VIIème siècle). Ce site archéologique en pleine forêt est très différent du style architectural des temples d’Angkor. Il représente un complexe d’une centaine de temples, perché au sommet d’une colline et accessible au bout d’une bonne demi-heure de piste et de cahots. Reconnu comme le deuxième site du Cambodge après Angkor pour le nombre et l’importance de ses monuments, Sambor Prei Kuk fut au VII ème siècle la dernière capitale des Chenla. On y compte plus de 200 constructions, éparpillées au cœur d’une très belle forêt ; il s’agit pour la plupart de tours carrées ou octogonales en briques, d’inspiration hindoue, souvent décorées de bas-reliefs représentant des divinités.
NOTE : Pendant et apres la saison de pluie, la piste qui mene au temple Sambor Prei Kuk peut etre fermee temporairement en raison de son mauvais etat. temps de marche : 1h30

Des chemins incertains mènent aux abords du lac Tonlé Sap, atout majeur du développement du pays. Ce réservoir immense est non seulement un des lacs les plus poissonneux du monde mais il fertilise aussi les sols de la plaine lorsqu’à la saison des pluies sous la pression du Mékong, il rentre loin dans les terres. Cette marée annuelle entraîne les hommes dans une vie semi-sédentaire et conduit la faune et la flore à développer des adaptations particulières. Un bateau traditionnel nous emmène sur le lac, le long de sa rive Nord-est, jusqu’au site de Kampong Phluk.Au temps fort de la saison sèche, nous marchons dans la dite forêt inondée jusqu’au village sur pilotis.Au milieu de la saison des pluies, nous entrons à la pagaie dans un labyrinthe d’arbres semi-aquatiques avant d’emprunter une longue rue bordée de maisons immergées. Ce décor de bout du monde est le théâtre de nombreuses scènes de la vie quotidienne des pêcheurs dont la rencontre offre une image encore plus marquante. Continuation vers Siem Reap et arrivée en fin d’après-midi.

JOUR 6 SIEM REAP

Le matin, départ pour le Nord du site d’Angkor pour débuter la journée avec le temple de Preah Khan, construit par Jayavarman VII en 1191 et en l’honneur de son père, représenté comme le dieu sauveur du bouddhisme mahayaniste. Ce monument était en fait une véritable cité et également un lieu d’études bouddhiques. Poursuite de l’exploration d’Angkor, et départ plus au sud pour rejoindre les deux très beaux temples de Thommanon et Chau Say Tevoda datant du XIIe siècle et construits sous le règne de Suryavarman II.Ils s’illustrent par de très belles images sculptées en l’honneur de Shiva et de Vishnu. L’après-midi, visite d’Angkor Thom (Grande Cité) en commençant par le portail Sud, le fameux Bayon du 12 & 13è siècle, dédié au bouddhisme, composé de 54 gigantesques tours de 216 visages d’Avalokitesvara, puis la terrasse des Eléphants, longue de 350m, qui accueillait le faste des audiences royales et des cérémonies publiques ; la terrasse du Roi Lépreux, plate forme du XIIè S, qui présente plusieurs admirables figures sculptées d’apsaras

JOUR 7 SIEM REAP

Rendez-vous avec votre guide à la réception de votre hôtel, puis départ à la découverte du merveilleux temple d’Angkor Wat, patrimoine mondial avec ses tours élancés et ses bas-reliefs extraordinaires. C’est un des monuments les plus extraordinaires jamais conçus par l’esprit humain, érigé au 12è siècle (1112-1152) en l’honneur de Vishnu. Nous aborderons le Prasat Kravan, sanctuaire du Xe siècle orné de superbes bas-reliefs, sculptés dans la brique, représentant Vishnou et son épouse Lakshmi, déesse de la beauté. Poursuite des visites par le Mébon Oriental. « Temple montagne » à trois niveaux, construit en latérite, brique et grès, il fut consacré en 953. De superbes éléphants taillés dans la pierre gardent les angles des deuxième et troisième niveaux. Puis, nous verrons le Srah Srang, « le Bassin des ablutions » creusé au Xe siècle et très certainement utilisé pour le bain rituel. A proximité se trouve le Banteay Kdei, temple abritant de remarquables statues de divinités féminines.Un peu d’escalade sur les escaliers géants de Banteay Kdei! Ce temple nous offre lui aussi une belle vue sur la jungle mais aussi un peu d’ombre derrière ses imposants empilements de pierres. Sur le chemin du retour, visite de l’ancien monastère Ta Prohm, où les immenses fromagers ont pris racine dans les pierres. En dehors de cette impressionnante végétation, vous y trouverez de splendides devatas sculptées et une atmosphère vraiment propre à ce temple et aux temples construits sous le règne de Jayavarman VII en général.

JOUR 8 SIEM REAP / BENG MEALEA / PHNOM KULEN

Nous passerons de village en village à travers des paysages de bananiers, de cocotiers et de terre rouge jusqu’à Beng Mealea. Nous traversons de nombreux villages, découvrant ainsi l’ambiance paisible de la vie au Cambodge et aussi les différents corps de métiers : ferronnier, coiffeur, cultivateur de sucre de palme, etc… Visite du temple, dans une jungle exubérante. Ici, l’ambiance qui se dégage permet d’imaginer l’émotion des premiers découvreurs d’Angkor, à la fin du XIXe siècle. Ce temple est considéré comme l’un des temples khmers les plus remarquables, à tel point qu’il serait une maquette d’Angkor Wat. Transfert en minibus jusqu’au chemin des pèlerins pour la montée au sommet de Phnom Kulen (2h30 environ de marche), la montagne sacrée des Khmers et “carrière” qui a fourni en pierres les temples d’Angkor. Cette région a été tout récemment ouverte par les archéologues. La balade est agréable en forêt, ombragée et se finit par une baignade dans les cascades qui dévalent les collines de forêts primaires. Les roches ont été sculptées. L’après-midi, nous continuerons à marcher à travers les petits villages ancestraux aux maisons comparables aux minorités Jaraï pour atteindre la pagode au sommet de la montagne et y passer la nuit. 3 heures de marche avec un dénivelé positif de 300 m. Nuit chez l’habitant ou à la pagode au sommet de la montagne.

JOUR 9 SIEM REAP / BENG MEALEA / PHNOM KULEN

La journée entière est consacrée à la compréhension du projet mené par l’association ADF (Archaeological et Development Fondation) qui vous fera découvrir les projets de développement (le dispensaire, les fermes familiales aux champignons, la pisciculture). ADF est un organisme de bienfaisance enregistré auprès de la Charity Commission en Angleterre et au Pays de Galles. Grâce à la générosité et la contribution de sponsors, ADF est capable de travailler avec les autorités locales et amener les communautés locales vers l’autonomie pour prendre en charge leur propre développement sur les questions culturelles et socio-économiques. Nous rencontrons notre association, ADF Kulen, qui vient en aide aux familles des villages du plateau. Nous pouvons découvrir le village, son école, rencontrer le maître et les enfants (si l’école est ouverte). L’ONG mène différents programmes d’aide de développement durable que nous découvrons : culture durable de champignons, pisciculture, soutien éducatif, sécurité alimentaire, et soins médicaux. A la rencontre des habitants, nous pouvons échanger et poser nos questions pour mieux comprendre quels sont les véritables enjeux et problèmes qui se posent chaque jour, pour les familles, pour les membres de l’association qui s’efforcent chaque jour par un travail remarquable d’y apporter des solutions, dans la mesure des moyens disponibles. Après le déjeuner, randonnée à travers la forêt pour découvrir un site archéologique récemment découvert. Temps libre en fin de journée pour flâner dans le village au milieu des maisons traditionnelles dans un cadre bucolique. Nuit chez l’habitant au Phnom Kulen.

JOUR 10 PHNOM KULEN / BANTEAY / SIEM REAP

Randonnée à travers la jungle, les plaines de calcaire et hautes herbes pour découvrir le site exceptionnel de Srah Dumrei, immense monolithe de 6m de haut en grès du Xème siècle représentant des éléphants et lions, perdu dans une jungle dense. Transfert pour découvrir la rivière sculptée et profiter de la cascade, une escapade rafraîchissante dans ce voyage intense au Cambodge. Descente de la montagne par le chemin des pèlerins et transfert jusqu’au temple et village de Bantey Srei. Visite du temple où subsiste un des plus impressionnants joyaux de l’art khmer. Erigé au 10e siècle, ce petit temple de grès rose, dont le nom signifie : « La citadelle des femmes », renferme de remarquables linteaux sculptés en très bon état de conservation. Retour à Siem Reap dans l’après-midi.

JOUR 11 SIEM REAP / BATTAMBANG

Embarquement sur un bateau traditionnel et découverte du lac Tonlé Sap, atout majeur de l’essor du Cambodge d’hier et d’aujourd’hui. En fonction du niveau des eaux, nous proposons deux itineraires adaptés comme suit:

Pendant la saison des pluies (de juillet à janvier), transfert à l’embarcadère dans le village de Chong Khneas, à 12 km de la ville, puis croisière en bateau privatisé sur le grand lac du Tonlé Sap jusqu’à Prek Toal, l’embouchure de la rivière de Sangkè. Remontée de la rivière Sangker vers Battambang. Cette aventure en lacets sur le cours d’eau qui ne cesse de serpenter, offre le spectacle constamment renouvelé de ses berges souvent immergées, occupées par une végétation dense ou plantées de bananiers, toujours animées par la vie quotidienne des habitants…Ici, vous explorerez des écoles flottantes, des pagodes et un village flottant où vous serez initiés aux techniques traditionnelles de pêche, des viviers et de l’élevage des crocodiles. Ensuite vous continuerez votre croisière sur la rivière de Sangkè avec un arrêt à la pagode Chheu Khamu (pagode de bois noir) puis au village flottant des pêcheurs Bak Prea. La rivière est bordée de maisons sur pilotis, de bambous et d’autres plantes. Vous arriverez au débarcadère en fin d’après-midi. Transfert à votre hôtel. Dîner libre et nuit à l’hôtel.

Pendant la saison sèche (de février à juin). Départ par la route de Siem Reap à destination de Battambang à travers des paysages de rizières et de campagne cambodgienne avec ses maisons traditionnelles. Vous prendrez la route via Sisophon dans la province de Banteay Meanchey à 68 km de Battambang, après une centaine de kilomètres déjà parcourus (la route n’est pas toujours en bon état). Sur la route, à une quinzaine de kilomètres de Siem Reap, la ferme de la soie vous montrera toutes les étapes de la méthode traditionnelle de la soie: de l’élevage de verre au tissage de la soie en passant par la création du tissu et la teinture. Vous vous arrêterez également sur la route pour aller à la rencontre des sculpteurs sur pierre et observer leurs savoir-faire. Arrivée à Battambang au début d’après-midi. On apprécie le charme désuet de cette ville, son atmosphère provinciale et son environnement luxuriant. Tour de la ville, visite du marché et des maisons de style colonial le long de la rivière.

JOUR 12 BATTAMBANG

Si vous êtes au Cambodge depuis quelques jours, vous aurez sans doute remarqué que presque toutes les maisons en campagne sont sur pilotis. Vous voulez savoir pourquoi ? Et bien, à Battambang plusieurs maisons Khmer d’origine sont ouvertes au public.Une maison khmer qui appartient à la même famille depuis 4 générations. Nous faisons le tour de la maison accompagné d’une des membres de la famille. Elle nous explique les matériaux utilisés (surtout du bois), l’histoire de la maison et surtout pourquoi les maisons Khmer sont sur pilotis. Les raisons sont simples : éviter les inondations, les grosses bébêtes et permettre une meilleure circulation de l’air. Tout simplement ! Continuation de la visite vers la colline Bannan pour découvrir un temple du XIIème siècle. Promenade au sein des plantations de bananiers jusqu’à une grotte-sanctuaire Preah Toeuk (l’eau sacrée).

L’après-midi, vous visiterez la pagode Wat Slaket et le temple Ek Phnom, 8 kms au nord de Battambang pour visiter un temple brahmanique en grés du Xe siècle. Nous reprenons notre périple et nous arrêtons chez des artisans locaux, qui produisent du Khao Lam. Il s’agit d’un dessert à base de riz gluant, de fèves d’haricots noirs et de lait de coco, le tout cuit au feu de bois dans un morceau de bambou. Tous les matins, dès l’aube, cette fabrique en produit plus d’une centaine, ils sont tous vendus dans la journée. Pas très loin, vous pouvez voir de très près le mode de production de papier de riz élaboré au sein d’une habitation en bois, par une famille entière dévouée à la tâche. La grand-mère près du feu veillant à la cuisson à la vapeur chronométrée de la feuille de riz, le père les étalant sur des tiges fines en fibres végétales, les filles chargées de faire la pâte de riz et du bon séchage des centaines de feuilles extra-fines.

En soirée, nous proposons d’assister à un spectacle de cirque contemporain mené par l’association Phare Ponleu Selpak (ticket d’entrée à votre charge). Créée en 1994 à Battambang, l’association Phare Ponleu Selpak, “La lumière de l’art”, trouve ses origines en 1986 dans des ateliers de dessin destinés aux enfants du camp de réfugiés de Site 2 sur la frontière thaïlandaise. Après le retour des réfugiés au Cambodge, huit jeunes devenus adultes poursuivent cette expérience en créant l’association Phare Ponleu Selpak, avec pour objectifs de promouvoir la culture khmère et d’aider les jeunes réfugiés à surmonter, par l’expression et l’art en particulier, les traumatismes de la guerre et de la vie en camp.

JOUR 13 BATTAMBANG / PHNOM PENH

Route en direction de Phnom Penh sur 291 km à travers des villages et la campagne. Plusieurs visites sont prévues en cours de route, avec tout d’abord la ville provinciale de Pursat avec ses ateliers de sculpture sur marbre, des objets d’art et des Bouddhas très connus dans le pays. Route vers Kompong Chhnang, l’un des plus grands ports de pêche sur le Tonlé Sap. Rencontre avec des potiers de la région qui façonnent et cuisent l’argile selon des techniques ancestrales, fournissant ainsi sa vaisselle traditionnelle au « port des poteries ». Déjeuner dans le restaurant local. Continuation vers Phnom Oudong, l’une des anciennes capitales du Cambodge après Angkor. La colline est coiffée d’énormes stupas des anciens rois et d’un nouveau magnifique stupa servant à abriter le centre du Bouddha. D’en haut, vous admirerez des paysages panoramiques de villages, de pagodes, de plaines et de lacs. Après la descente, route vers le village des orfèvres au bord du Tonlé Sap, centre de fabrication de souvenirs en argent. Vous arriverez à Phnom Penh en fin de journée .

LECTURE

Voyage au coeur du Cambodge – Sébastien Braquet (2015)

Cet ouvrage à la fois poétique et rythmé repose sur un principe simple : retrouver quelques personnes perdues de vue, précisément neuf Cambodgiens aux destins émouvants que Sébastien avait filmés dans le cadre d’un documentaire, voilà plus de dix ans. Gnâ, un garçonnet chargé de garder un ossuaire près de Battambang ; une petite fille qui cherchait des pierres précieuses dans une rivière de Païlin en 2003 ; Oum, le vieux balayeur du temple d’Angkor qui osa défier les Khmers rouges sous le régime de Pol Pot ; Saroen, l’ancien Khmer rouge devenu sorcier des campagnes, confectionneur de talismans et tatoueur ; mais aussi ces rescapés de la jungle du Rattanakiri, dont Loïn qui y survécut vingt-cinq ans ; et enfin, ces deux petites filles des faubourgs de Phnom Penh et élèves douées d’un cours de danse sacrée, Daline et Sophea.

Sept mois au Cambodge (2003)

Chan est cambodgien. Avec sa famille, il a fui son pays en 1975 pour échapper à la guerre civile. Réfugié en France depuis l’âge de sept ans, il a suivi des études à l’École supérieure des Arts décoratifs de Strasbourg. C’est là qu’il a rencontré Lucie, Lisa et Sylvain. Chan avait le désir de renouer avec ses origines, ses trois amis ont accompagné sa démarche. Ensemble, les quatre jeunes illustrateurs ont élaboré un projet éducatif de « théâtre dessiné » (Lakorn Kou en khmer) avec des enfants cambodgiens malentendants.Soutenus par la bourse du Défi Jeune et l’association franco-khmer « Nouvelle Famille », ils ont ainsi passé sept mois au Cambodge, au sein d’une école pour enfants sourds, apprenant à ceux-ci la bande dessinée et les aidant à créer un journal illustré.Chan, Lucie, Lisa et Sylvain ont consigné cette expérience et les détails de leur vie quotidienne dans leurs carnets de dessin comme sur bien d’autres supports.

vous aimerez aussi

bor

Prenons contact




Souhaitez-vous être rappelé ?

Besoin d'aide ?