Les critères du tourisme durable sont essentiels pour bâtir notre charte de qualité interne. TTB Travel s’inspire des méthodes basées sur la recherche scientifique pour cadrer son apprentissage.


En tant qu’agence réceptive, nous devons orchestrer une panoplie de partenaires indépendants. Or, leur niveau de sensibilité à la démarche est très disparate. C’est pourquoi il faut adopter les critères du tourisme durable afin d’assurer la cohérence de nos prestations. Pour ce faire, nous utilisons les grilles recommandées par Global Sustainable Tourism Council (GSTC) Nous espérons que nos pratiques vont tirer l’ensemble des parties prenantes vers le haut.

La durabilité est un sujet vaste et ambivalent. De différentes philosophies tentent de répondre à la question : comment mettre en place les critères du tourisme durable. Dans une confusion totale, plein de questions nécessitent un éclairage

Critères du tourisme durable selon GSTC

Global Sustainable Tourism Council (GSTC) fut initialement créé par une coalition de différentes unités des Nations Unies et des ONG. Au fil du temps, GSTC a mis en place un système de certifications spécialisées dans le tourisme. À l’instar de son homologue ATR, il s’agit d’un audit qui se base sur plusieurs critères de sélection. Pour TTB Travel, c’est un bon guidage pour assurer la vision holistique de la durabilité.

Pour nous, GSTC est la seule référence mondiale. Ainsi, l’équipe TTB Travel envisage d’offrir à tous ses collaborateurs les formations dispensées par l’organisme. L’obtention d’un certificat est le meilleur moyen de démontrer que nous maîtrisons les critères du tourisme durable

Grand défi de l’intégration des critères du tourisme du durable

Comme le sport, pratiquer le tourisme durable implique une charge de travail supplémentaire. Quand nos opérations tournent en plein régime, il est très difficile de penser à d’autres choses. Le défi vient de là.

La pause forcée du Covid est une chance pour nous. On en profite pour mettre sur pied un programme d’entraînement bien ficelé. Le gros morceau du tourisme durable est découpé en petits blocs pour mieux digérer au quotidien. Sans discipline et persévérance, c’est impossible de gravir la montagne.

Vient ensuite la problématique de transmettre la motivation aux parties prenantes. En tant qu’intermédiaire, nous ne pouvons pas exécuter à la place des hébergeurs, des restaurateurs, des gestionnaires de sites touristiques. Or, les acteurs locaux ont le nez dans le guidon. C’est très compliqué de les convaincre que le tourisme durable apporte des bénéfices dans le business. Il y a encore un long chemin à parcourir avant que cette notion devienne un élément déterminant dans leur stratégie d’entreprise.

Pourquoi préférer les critères du tourisme durable GSTC aux labels locaux?

Le niveau de corruption au Vietnam est très élevé. Sur place, on peut acheter facilement des labels, octroyés par des organismes vietnamiens. C’est pourquoi il faut compter sur un tiers de confiance. GSTC est la seule référence reconnue par des partenaires à l’échelle internationale.  Sa force motrice est la capacité à s’adapter aux enjeux locaux.

Y a-t-il une pratique de Greenwashing ?

NON. Greenwashing veut dire transmettre une fausse impression ou fournir des renseignements trompeurs sur les produits. Pour chacun des voyages de TTB Travel, nous sommes très transparents sur le niveau de durabilité.

Le système des critères du tourisme durable GSTC n’est pas parfait. Cependant, la clarté de son cahier des charges est un bon départ pour entamer la démarche écoresponsable. Ces critères méritent d’être intégrés dans nos prestations pour mesurer le degré d’engagement.

Il faut reconnaître avec honnêteté qu’aucun produit n’est 100% durable. TTB Travel communique en toute transparence sur les limites de ses actions. C’est ce qui fait la différence par rapport au Greenwashing qui vise la perfection dans la durabilité

Pourquoi TTB Travel n’adhère pas aux certifications Travel Life

Les critères du tourisme durable donnent naissance aux certifications Travel Life, accréditées par GSTC. Malgré sa réputation, TTB Travel repère quelques inconvénients dans son système :

  • Risque de corruption dans les audits, notamment dans un pays comme le Vietnam
  • Long processus de vérification alors que d’autres actions sont plus pertinentes

Les failles du système ne veulent pas dire que TTB Travel ferme la porte aux certifications. Nous avons besoin de fiabilité plus renforcée au niveau des contrôles sur place. GSTC fait de gros efforts à ce sujet.

Faut-il arrêter de prendre l’avion?

Les vols internationaux font partie des critères du tourisme durable. À cause de son empreinte carbone, on peut se poser la question quant à la légitimité de tout système de contrôle.

Malheureusement, la même problématique concerne toutes les industries. Nous ne payons pas de coûts réels des produits et services que nous consommons. Ne pas voyager ne veut pas dire que nous réduisons à néant notre consommation de CO2. Votre série favorite sur Netflix émet plus de carbone qu’un vol à Rome. Les fruits exotiques que vous achetez nécessitent le transport en avion parfois. Ainsi, la suppression totale des vols ne vous aide pas à éliminer complètement vos propres empreintes carbone au quotidien.

Au lieu de culpabiliser l’avion, il faut se poser la question autour de sa pertinence d’usage. Trouvez-vous normal qu’un vol Paris – Hanoï coûte moins cher que le trajet Paris – Berlin en TGV ? À quoi bon de prendre un vol de 12h au Vietnam, pour visiter le pays en 8 jours?

Les critères du tourisme durable nous permettent de réfléchir sur comment donner un sens à notre voyage. Les vols peuvent être utilisés autrement pour servir le voyage dans sa globalité.   


Les critères du tourisme durable ne sont que des moyens permettant d’atteindre un autre but. Chez TTB Travel, la démarche est nécessaire pour préserver l’authenticité et le bien-être des habitants. C’est un sport difficile, mais il faut en pratiquer si on veut faire avancer tous les maillons de la chaîne.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *