Lan Anh et sa mission de promouvoir la réflexologie faciale

Mis à jour le: 07/08/2021 | Publié le: 07/08/2021
Lan Anh

Lan Anh incarne toutes les valeurs intrinsèques chez une Vietnamienne moderne. Altruiste et généreuse, elle promeut la réflexologie faciale dans les régions pauvres du Vietnam. Sa mission consiste à rendre les habitants plus autonomes dans le soin. Face à ses expériences chevronnées, on croit à tort qu’elle pratique le métier depuis longtemps. Pourtant, c’est seulement en 2015 qu’elle a découvert la méthode. Dotée d’une détermination hors pair, elle occupe désormais une place prépondérante dans le milieu


Lan Anh et une révélation tardive

L’histoire de Lan Anh est digne de la science-fiction. Frappée par une série de maladies mortelles, elle a survécu grâce au miracle de la réflexologie faciale.

Pendant des années, c’était une femme d’affaires réussie. Elle tenait une grosse cantine en face d’une école militaire avec une vingtaine de salariés. Soudainement, les maladies sont arrivées successivement en 2014. C’est comme si le destin était programmé

  • Diagnostic de cancer de seins en juillet
  • Confirmation du cancer des ovaires en août
  • Ajout des problèmes cardio-vasculaires incurables en octobre

Lan Anh s’est complètement effondrée. Fervente pratiquante catholique, elle a failli demander l’huile d’onction pour passer au monde de l’au-delà. Toute sa fortune a été mobilisée juste pour procurer de meilleurs traitements médicaux au monde. Et pourtant, aucune méthode ne fut efficace. Dans un désespoir viscéral, les concours de circonstances l’ont emmené à la réflexologie faciale. C’est grâce à cette thérapie que sa vie fut sauvée, comme un miracle

D’une patiente réfractaire à une ambassadrice de la réflexologie faciale

L’incroyable guérison a encouragé Lan Anh à creuser les bienfaits de la méthode. Au fur et à mesure de sa recherche, elle a développé une foi médicale. En 2015, elle a tout plaqué pour se concentrer sur les études scientifiques de la réflexologie faciale. En deux ans, elle a acquis des connaissances comparables à ceux qui ont fait pendant 15 ans

Lan Anh

Sa fibre entrepreneuriale a piqué la curiosité du professeur Bui Quoc Chau, le père fondateur de la méthode.  Sans hésitation, ce thérapeute légendaire lui a demandé de l’aide. Concrètement, Lan Anh se voit confier une sacrée responsabilité : démocratiser la réflexologie faciale à l’échelle nationale.

C’est un paradoxe vietnamien. À l’international, la réflexologie faciale possède un formidable réseau. Il y a plusieurs écoles en France. Pourtant, la méthode a du mal à asseoir une légitimité dans sa terre natale. Pendant de nombreuses années, le gouvernement garde un oeil méfiant sur les pratiques non conventionnelles. La mission de Lan Anh consiste à prouver que la réflexologie faciale a une place dans la société, au même titre que la médecine occidentale.  

Lan Anh et sa mission sociale

Depuis 2016, Lan Anh est directrice de l’institut de recherche spécialisé dans la réflexologie facile. Profondément catholique, elle cultive un esprit altruiste inné. Cette valeur est entièrement compatible avec la raison d’être de la réflexologie faciale. Elle croit en vertus communautaire et humaniste de la méthode

Lan Anh

Dans un système de sécurité sociale défaillant, les couches défavorisées n’ont pas d’accès au soin. La méthode a le rôle de transformer à tout citoyen en un médecin potentiel. Chacun peut apprendre les techniques de base pour se faire soigner, sans aller à l’hôpital. C’est une promesse que Lan Anh défend ardemment.

À l’image de la lutte contre l’illettrisme, l’enseignement de la réflexologie faciale est facile d’accès. En quelques mois, les apprentis seront opérationnels. La seule contrainte est la disponibilité des professeurs. Donc, il faut multiplier les centres de formation partout dans le pays. C’est dans cette logique que Lan Anh sillonne tout le Vietnam, notamment dans les régions reculées. C’est dans les contrées lointaines que les habitants sont en aide.

Sous forme d’atelier pragmatique, Lan Anh forme le noyau dur des praticiens du coin. Par la suite, c’est à leur tour de transmettre les techniques à l’ensemble de la population locale.

Nouvelle ouverture au monde

La réflexologie faciale incarne l’esprit vietnamien : entraide, humilité, simpliste. Il est naturel que la méthode représente un aspect de l’identité nationale. Bien que Lan Anh ait déjà reçu plusieurs délégations internationales, son cadre se limite dans la sphère professionnelle.

Ce n’est qu’en 2018 que son centre a organisé un vrai workshop ludique pour les voyageurs. L’atelier d’initiation à la réflexologie faciale dure environ 3 heures. Les novices apprendront 12 techniques de base pour se faire soigner à domicile.   

Van Thai

L’AUTEUR Van Thai

Ayant grandi dans une famille de diplomates, j’ai passé mon enfance expatriée à travers plusieurs pays asiatiques. En quête de sens, mes voyages personnels sont toujours remplis de rencontres humaines, d'immersion culturelle et de découvertes authentiques. Avec mon entreprise familiale, je livre un combat acharné contre le tourisme de masse.

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *