Ngoc Nam : « apôtre » de la Salsa au Vietnam

Mis à jour le: 19/06/2021 | Publié le: 19/06/2021
Ngoc Nam

Ngoc Nam fait partie des professeurs pionniers dans la démocratisation de Salsa au Vietnam. Lorsqu’on parle de salsa à Hanoï, Spring Salsa est souvent parmi les premiers endroits qui viennent en tête. Pour arriver à ce niveau, il a fallu dix ans de persévérance et de sacrifice. Découvrons l’envers du décor derrière cet artiste hors pair


Ngoc Nam et  sa mission de démocratiser la danse Salsa

La salsa s’est introduite au Vietnam au début des années 2000. Ngoc Nam a remarqué que la danse était pratiquée dans un milieu très fermé entre les expats d’origine latino-américaine. Entre-temps, plusieurs pays asiatiques ont déjà leur propre festival de Salsa. Le jeune homme a décidé d’ouvrir une école destinée au public vietnamien.

Le temps d’une classe, la routine est brisée par son sourire contagieux. Débordé d’énergie, il fait tout pour que l’on puisse dompter le rythme avec lui. « La Salsa pour moi: c’est un moyen de m’exprimer. Danser, ce n’est pas ce que je fais, c’est ce que je suis», confie-t-il

De fil en aiguille, son studio atteint une notoriété nationale, attirant de nombreux jeunes élèves. Ngoc Nam se définit comme un « apôtre » de la danse Salsa. Il souhaite faire connaître les vertus de cette danse latine auprès du grand public.

Désormais, Ngoc Nam va au-delà d’un simple rôle de professeur. Il organise également des spectacles, des concours, et des ateliers en collaboration avec d’autres artistes internationaux. Il invite souvent des danseurs professionnels dans le monde entier. C’est un moment privilégié pour la communauté d’échanger de bonnes pratiques et de découvrir des cultures différentes.

Un projet d’entrepreneuriat né de l’amour

Derrière le succès le Ngoc Nam, il faut rendre hommage à la contribution de sa femme, Bich Ngoc. Comme quoi, on ne danse pas seul et on ne réussit pas seul ! En 2010, Bich  Ngoc travaillait chez AgriBank en tant que gestionnaire de compte. Le cadre rigide du milieu est à l’encontre de la quête de liberté innée dans sa personnalité. C’est la lassitude professionnelle qui a poussé la jeune femme à démissionner. Elle a découvert la Salsa comme une thérapie mentale.

Ngoc Nam

Le hasard l’a emmené à Ngoc Nam, qui était déjà un enseignant réputé dans la capitale. La Salsa a germé l’amour des deux passionnés. Ainsi, le couple a décidé de créer une école de Salsa. Ce projet commun permet non seulement de poursuivre la passion, mais aussi de réchauffer la vie de couple.

Ngoc Nam et sa femme ont su transformer le petit studio en une mission presque sociétale. En effet, le couple s’est rendu compte que les élèves sont essentiellement des célibataires. C’est un phénomène nouveau dans la société vietnamienne. Pour de diverses raisons, les jeunes citadins n’ont pas de temps pour trouver l’âme sœur. L’école Spring Salsa devient un lieu de rencontre. Beaucoup de couples mariés se sont formés grâce à ses classes de Salsa !

 « Je propose régulièrement des soirées dans le but de faciliter les échanges entre eux. C’est ainsi que les gens prennent confiance et s’ouvrent à l’autre», se félicite-t-il   

Un sacré parcours semé d’embûche

Comme tout entrepreneuriat, le début de l’entreprise était difficile. À cause de son âme artistique, Ngoc Nam a souffert des préjugés d’une société qui privilégiait la réussite scientifique. En outre, la Salsa était méconnue du grand public. Donc, ouvrir un établissement pionnier est un véritable défi.

ngoc nam

Ngoc Nam et sa femme ont vite compris que la seule maîtrise technique ne suffit pas pour faire connaître l’école. Pour installer la légitimité, il faut gagner des concours internationaux. C’est un peu à l’image d’un champion olympique qui a plus de facilité à faire du business autour de sa réputation.  Le couple a vraiment travaillé avec acharnement pour perfectionner la technicité. Leurs efforts furent compensés, après avoir remporté plusieurs prix en Asie.

Les choses deviennent plus faciles quand les chaînes de télé commencent à s’intéresser à la Salsa. En tant qu’invité, Ngoc Nam organise plusieurs ateliers avec la chaîne The Thao TV. Cette participation booste la visibilité de son école.

ngoc nam

C’est vraiment à partir de 2015 que la réputation de Ngoc Nam dépasse les frontières vietnamiennes. Il tisse un partenariat stratégique avec Line Production qui se spécialise dans l’organisation des festivals internationaux de Salsa. Par intermédiaire de sa notoriété, Ngoc Nam souhaite promouvoir le Vietnam comme nouvelle destination de la danse latine. C’est un moyen de faire changer des idées reçues sur le pays.

Pour favoriser l’échange Salsa entre les adeptes, son studio Spring Salsa organise les soirées hebdomadaires. Chaque jeudi, la fête commence à 21h

Van Thai

L’AUTEUR Van Thai

Ayant grandi dans une famille de diplomates, j’ai passé mon enfance expatriée à travers plusieurs pays asiatiques. En quête de sens, mes voyages personnels sont toujours remplis de rencontres humaines, d'immersion culturelle et de découvertes authentiques. Avec mon entreprise familiale, je livre un combat acharné contre le tourisme de masse.

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *