Peau blanche : culte de la beauté idéale des Vietnamiennes

Mis à jour le: 27/04/2021 | Publié le: 27/04/2021
peau blanche

La peau blanche est gage de beauté idéalisée chez les Vietnamiens. L’effet des médias contribue beaucoup à la suprématie de l’esthétique occidentale. Ainsi, l’industrie de cosmétique est en plein essor au Vietnam.


La définition de la beauté féminine au Vietnam est catégorique : soit une femme est belle soit elle est moche. Dans l’esprit collectif, il n’y a pas de nuance genre : assez mignonne, plutôt canon, moyennement jolie. Et non, soit elle est jolie, soit elle est moche, point final! Critères de beauté? La minceur et la peau blanche, c’est tout. Pour la minceur, c’est compréhensible pour tout le monde puis chez nous les femmes sont naturellement sveltes. Par contre, l’engouement pour la peau blanche peut vous surprendre.

Il faut venir au Vietnam en été pour se rendre compte qu’à tel point les Vietnamiennes sont obsédées par l’apparence physique basée sur la peau blanche.  Sous une chaleur de plomb, les femmes n’hésitent pas à porter les gants, les masques, les chapeaux, tout ce qui est possible pour se couvrir au maximum. Certains voyageurs rigolent en disant que c’est une véritable armée d’Al Qeida féminin quand on circule dans la rue. L’idée est de se protéger du soleil et d’assurer une peau moins bronzée. Le culte de la peau blanche chez les Vietnamiennes ne date pas d’aujourd’hui. Il faut remonter au temps féodal pour comprendre

Héritage du passé

Le Vietnam féodal vivait de l’agriculture. Dans la société de l’époque, il y avait deux couches sociales : la classe paysanne et la classe dirigeante (famille royale, mandarins). Pour définir l’appartenance à l’une des deux, il fallait adopter des comportements appropriés et une apparence physique distincte. C’est justement dans la logique visuelle que la couleur de peau jouait le rôle ici.

peau blanche

Le raisonnement de l’époque était simple : la peau bronzée veut dire qu’on est paysan, car on travaille dans les rizières. La peau blanche veut dire la noblesse. Cette différence était accentuée pendant la colonisation française. Une nouvelle bourgeoisie vietnamienne est née. Les femmes vietnamiennes nanties n’hésitaient pas à se prendre pour les Françaises, surtout au niveau de la mode et du maquillage. Au fil du temps, certaines valeurs occidentales que la France représentait sont ancrées dans la mentalité vietnamienne. On peut citer :

  • Avoir une villa à la française pour montrer qu’on a réussi
  • Utiliser le parfum français pour montrer qu’on est branché
  • Avoir la peau blanche immaculée pour démontrer sa beauté.

Pendant les années 1980, la peau blanche était toujours le rêve chez les femmes vietnamiennes. Néanmoins, peu de gens avaient les moyens pour réaliser le rêve. En effet, il fallait souvent utiliser les cosmétiques pour rendre la peau moins mate.

peau blanche

La fin de l’embargo américain en 1994 a changé la donne. L’ouverture économique du Vietnam permet aux gens d’acheter des marchandises d’origine étrangère. Les produits cosmétiques sont plus faciles à trouver, et le culte de la peau blanche s’est démocratisé. L’effet du cinéma et de la publicité est le dernier élément qui met en avant l’idéologie mondialisée de la suprématie blanche

Une véritable industrie autour de la peau blanche

Le culte de beauté pousse les Vietnamiennes à être créatives jusqu’au point de cultiver l’art de conserver la peau blanche.  Il faut aller en ville pour en témoigner. D’habitude, les femmes portent les lunettes de soleil, les chapeaux, les gants, les masques pour se couvrir de la tête aux pieds. Mais parfois ce n’est pas très commode sur une mobylette sous la chaleur accablante.

peau blanche

Donc depuis une dizaine d’années, une variété de blousons est spécialement conçue pour ces clientes exigeantes afin de lutter contre le soleil, leur ennemi numéro un. Ce produit s’appelle áo chống nắng, “blouson anti soleil”.

Quand on croise les femmes, porter les masques en ville, on peut déduire que c’est lié à la pollution. Quand on entre dans le bus, le port de masque peut s’expliquer par le fait que les gens n’aiment pas l’odeur dans le bus. Mais à la campagne, l’air est pur et pourtant les femmes continuent à les porter. Du coup, ce n’est ni la logique de la pollution ni la mauvaise odeur, mais c’est bien la protection contre les rayons de soleil. Il faut avoir la peau moins bronzée à tout prix.

peau blanche

La peau naturelle des Vietnamiennes n’est pas aussi blanche que celle des femmes occidentales. C’est pourquoi il faut trouver un moyen de les éclaircir. Les produits cosmétiques sont là pour ça. Ce n’est pas étonnant de voir des boutiques de cosmétique pousser comme les champignons dans les zones urbaines.

Il faut savoir que le Vietnam possède une population très jeune : 46% des 91 millions d’habitants ont entre 15 et 30 ans! Une telle jeunesse et l’émergence d’une classe urbaine aisée favorisent la consommation de cosmétique. Quand on franchit la porte d’une boutique de cosmétique, je vous parie que la majorité des produits ont une fonction blanchissante. J’ai l’occasion de mener une observation régulière quand j’emmène ma femme vers ces endroits. Elle a aussi envie d’avoir la peau blanche

Influence de la publicité et des normes sociales

À la télé, c’est de la folie! Les annonces publicitaires ont plus ou moins le même scénario : on vous montre la différence de teinte avant après l’utilisation d’un produit cosmétique.  Tout ça pour prouver que le produit est vraiment une recette miracle qui permet aux consommatrices d’obtenir la peau blanche. 

Compte tenu de la contrefaçon assez importante au pays, plusieurs Vietnamiennes font plus facilement confiance aux produits emportés directement d’Europe. Concrètement il y a des petits commerçants qui possèdent un mini-réseau social en Europe pour acheter en vrac des produits détaxés à l’aéroport pour ensuite les revendre au Vietnam. Les Vietnamiennes les appellent hàng xách tay, ou « marchandise en bagage à main »

Très souvent, ces commerçants font appel aux hôtesses de l’air vietnamiennes travaillant chez Vietnam Airlines. Celles-ci ont droit à quelques heures d’escale dans les aéroports comme Paris, Francfort et Londres. Elles en profitent pour acheter des dizaines de kilos de produits. Donc ne soyez pas surpris si vous croisez une hôtesse vietnamienne acheter 40 flacons de Chanel à l’aéroport Charles de Gaulle.

De mon vécu personnel, étant donné que je voyage souvent en Europe, je suis systématiquement sollicité par les amies et elles me filent une liste bien définie des produits cosmétiques à acheter.  Il suffit de prendre un panier aux Galeries Lafeyette (Paris) et je me laisse guider par une vendeuse à travers les rayons.

En conclusion, l’humain a toujours le rêve d’ailleurs. Les femmes vietnamiennes rêvent d’avoir la peau blanche comme les Européennes. Les femmes occidentales font tout pour avoir la peau bronzée des Asiatiques.

Van Thai

L’AUTEUR Van Thai

Ayant grandi dans une famille de diplomates, j’ai passé mon enfance expatriée à travers plusieurs pays asiatiques. En quête de sens, mes voyages personnels sont toujours remplis de rencontres humaines, d'immersion culturelle et de découvertes authentiques. Avec mon entreprise familiale, je livre un combat acharné contre le tourisme de masse.

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *